jeudi 21 mai 2009

La forêt

Pour le néophyte, la forêt tropicale révèle un univers botanique caractérisé par l'intensité et la diversité de la flore. L'atmosphère chaude et moite d'une serre naturelle favorite sur le massif volcanique de la Soufrière l’exubérance végétale.


Dans la forêt humide, l'acomat grandes feuilles élance son tronc à l'écorce rugueuse
ancré sur de larges conterforts. Ici, dans la forêt à Sofaïa
.

Arbre de vie : l'arbre à pain.
Ce fruit qui ressemble à un gros avocat est très utilisé dans la cuisine antillaise

Dans le maillage du couvert végétal de la forêt tropicale ou dans les jardins antillais, fleurs et plantes composent un riche catalogue d'espèces exotiques :


Les grappes rouges de l'alpinia

Du vert au jaune, les massifs de croton déclinent leurs feuillages


Une bananeraie


Quand le bananier arbore sa curieuse fleur violette


Grand Etang, près de la Soufrière
La Basse-Terre doit à la puissance tellurique de la Soufrière la richesse sauvage d'un univers végétal où s'imbriquent d'infinies variété de plantes et de grands arbres.

Photos : Mélusine
sauf pour l'arbre à pain et la fleur de bananier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...