mercredi 8 juillet 2009

L'art Nouveau à l'institut des Ursulines


En 1841, les premières religieuses des Ursulines sont venues de Tildonk
vers la rue du Bois à Onze-Lieve-Vrouw-Waver.




L'institut a construit en 1900 un merveilleux jardin d'hiver en style art nouveau.



Le "jardin d’hiver" était une salle de réception majestueuse
pour les visiteurs des centaines de pensionnaires,
d'origine du pays et parfois même de l'étranger.



Chacune des parties décoratives de la voûte
est encadré par un bord de guirlandes de fleurs et de plantes,
avec les cerisiers de l'Inde comme motif,
qui grimpent vers le haut tout le long des fers portant les portées principales .



On peut voir des hirondelles
- messagers légendaires du printemps et du beau temps -
dans les panneaux du milieu plus larges.
Les hirondelles sont aussi connues pour leur fidélité à leur nids
où elles reviennent toujours.
Ainsi ce motif rejoint bien la devise de l'institut :
"On y revient toujours".



Les fenêtres joliment travaillées avec des demis roses
ont un caractère symbolique.
La fenêtre du côté de la rue représente "le matin"
avec une image du soleil se levant
dont les rayons se jettent sur une mer de montagne
et un héron pêchant et des iris en fleur devant.



"Le soir" est évoqué dans la fenêtre opposée beaucoup moins éclairée.
La lune reflète sa lumière dans l'eau bouillonnante de la mer de montagne.
Un hibou vole au dessus du paysage,
décoré par une partie de lys et iris avec des boutons encore fermés.






Le toit en forme de coupole forme ainsi avec ses trois parties
un tout : le Matin, le Jour et le Soir.

Le dessinateur resté inconnu de jardin d'hiver
a choisi ainsi un thème populaire du culte art nouveau belge,
qui était influencé fortement par l'art japonais.






Les meubles, le carrelage,
les murs et galeries avoisinantes aident aussi à créer
une splendide harmonie de ce jardin d'hiver.


***
Photos : Bernarfrog - Belgique


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...