mardi 3 novembre 2009

Le Struthof


Le 21 avril 1941, au lieu dit "le Struthof",
les nazis ouvrent un camp de concentration.
Le camp central, seul camp de concentration
sur le territoire français,
est situé en ce qui était alors l'Alsace annexée.


Après l'entrée du camp, descendons quelques marches
pour distinguer les baraques !
Certaines ici ont disparues...
Il faut aller plus bas pour visiter celles qui sont restées en l'état

Mais dans ce qui avait lieu de cour,
sachez que les déportés ayant tenté une évasion
ou simplement soupçonnés de tentative d'évasion
encouraient la peine de mort :
la pendaison ou le peloton d'exécution.
Vous pouvez encore distinguer la potence....


Lieu de travail au profit de l’industrie de guerre nazie,
le camp abrite aussi les expérimentations médicales
des professeurs nazis de l'Université du Reich de Strasbourg.

Dans cette baraque,
subsiste encore la cheminée
du four crématoire...


Pour qu'on n'oublie jamais :
Honneur et Patrie,
non loin de baraques



Ci-dessous :
Le Mémorial National de la Déportation
sur le site de l'ancien camp de Natzweiler
, à la sortie du camp.



La chambre à gaz fut créée en 1943,
par le commandant du camp, Josef Kramer,
à la demande des professeurs de médecine nazis
de l'Université du Reich à Strasbourg
afin de procéder à des expériences médicales.
La chambre à gaz fut aménagée dans une petite pièce de 9 m2
à l'intérieur de l'ancienne salle des fêtes de l'auberge du Struthof,
déjà réquisitionnée pour les troupes SS.

Pour en savoir plus :
http://www.struthof.fr/

***
Photos : Mélusine



LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...