vendredi 6 novembre 2009

Les douleurs du Struthof

Nous avons parlé dans un précédent billet du Struthof...
Et en fouillant dans les photos, nous avons retrouvé, celles, plus pénibles de ce camp !


Entouré de montagnes et à l'abri des curieux



Un des miradors

Sur ce site, vous découvrirez les horreurs qui ont été commises...


Dans le premier billet du Struthof,
vous avez fait connaissance
avec le four crématoire...
voici l'arrière de ce four.


 
Merci à Didier Draeck de nous préciser ce que révèle cette photo, 
contrairement à ce que nous pensions et que nous corrigeons dès maintenant :

Le dépôt d'urnes funéraires jouxtant le four crématoire lui même. 
Les cendres des détenus décédés pouvaient être expédiées aux proches moyennant finance. 
Les urnes étaient remplies alors avec n'importe quoi
(sans doute pour ajouter à l'ignominie).



Très peu habillés,
n'ayant qu'une ou deux couvertures en coton,
les détenus couchaient sur des paillasses
(A raison de cinq détenus souvent sur deux paillasses)


Distribution de coups de nerf de bœuf,
en présence des autres détenus, nus,
devant lui succéder.


La salle d'autopsie où eurent lieu
vivisection, stérilisation, expérience...
mais aussi exécutions


Tant de misères derrière ces portes



Les lois de ces cachots

***
Photos : Bernardfrog, Belgique


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...