dimanche 31 octobre 2010

Arbre du mal


En Berry, pour se débarrasser de la fièvre,
 on recueille toutes ses rognures d'ongles 
et l'on va, la nuit,
 faire dans le tronc d'un jeune tremble ou d'un jeune bouleau, 
un trou où on les met 
et que l'on bouche ensuite : 
l'arbre prendra le mal et l'homme sera guéri.

***
Photo : Aby

Son blog : http://gallaby.blogspot.com/

samedi 30 octobre 2010

Quelque part...


 ... entre Flers et la Lande Party, sur une petite route...
Impossible de retrouver le nom de ce village
Aussi, si par hasard, vous passez par là et que vous connaissez cette église,
ce serait sympa de nous en avertir !

Ce qui nous a charmé, c'est justement  d'apercevoir des lieux de cultes
dans la nature, sans village aux alentours !
Des églises ouvertes pour la plupart
et qui nous font découvrir leurs trésors architecturaux...
Ici, une jolie rosace sculptée

***
Photo 1 : Aby et Jérôme
Photo 2 : Stefen


vendredi 29 octobre 2010

Eglise de Menil Gondouin


C'est tout à fait par hasard que nous sommes passés devant !
Avouez que c'est assez surprenant
et je doute qu'il y en ai d'autres comme celle-ci en France...

En 1873, l'abbé Victor Paysant (1841-1921) fut nommé curé de Ménil-Gondouin, 
alors que l'église Saint-Vigor n'était pas encore achevée. 
Jusqu'en 1921, l'abbé décora et meubla l'église 
qui fut surnommée "Eglise vivante et parlante de Ménil-Gondouin".
Il était un homme de foi, ami des pauvres, pélerin infatigable, 
conservateur du patrimoine et très respectueux du passé. 
Ses nombreux voyages lui inspireront la décoration de son église 
qui devint un musée chrétien.
Après sa mort, le nouvel abbé, sur ordre des autorités ecclésiastiques,
fit effacer les peintures et enfouir de nombreuses statues. 
Avec l’aide et le souvenir d'une habitante centenaire de la commune
mais également avec l’aide de cartes postales anciennes, 
l'église retrouve, exceptée la statuaire, 
son état d'avant 1921. 
Le 7 octobre 2006, l'évêque de Sées est venu concélébrer 
une messe dans l’église ainsi restaurée.

Carte postale ancienne

***
Photos : Mélusine et Michel


jeudi 28 octobre 2010

Deauville

Impossible d'aller en Normandie sans passer par Deauville !!
 Saviez-vous que cette ville est devenue le Festival du Cinéma Américain ?
Depuis sa création en 1975,  Deauville met ainsi en avant
la diversité cinématographique des États-Unis :
cinéma Hollywoodien ou indépendant,
et ne cesse de découvrir de nouveaux talents qu’ils s’agissent d’acteurs ou réalisateurs. 
 Pour preuve, les fameuses planches de Deauville en azobé
qui couvrent 643 mètres de promenade 
et où chaque palissade inscrit dans son bois le nom des acteurs célèbres !
Instaurées en 1923, les planches sont apparues au cœur des Trente Glorieuses,
à une période où le tourisme connut une ascension fulgurante
et où Deauville devînt largement convoitée.
La légende veut que grâce à ses planches de bois,
les dames de l'époque pouvaient profiter du bord de mer
sans craindre de salir leurs robes.



Sur la plage de Deauville, juste à droite des palissades,
vous pourrez vous détendre sur une chaise longue, à l'abri du soleil sous un parasol multicolore



Quant à la plage en elle-même, jugez plutôt...
de grandes étendues 
(pas beaucoup de monde en plein mois d'août)
mais la possibilité de se trouver des petits coins tranquilles...

Après une belle journée...
Vous ne me croyez pas ?
Oh ! les vilaines langues !!!
mais non, il ne pleut pas toujours en Normandie...
Je disais donc...
Après une belle journée, nous rentrons par le petit port de plaisance




Approchons d'un peu plus près cette maison là au fond...


Regardez-la bien !
On dirait qu'elle a un visage et qu'elle sourit !
Peut-être la compagnie de ces mouettes sur son toit ?
Mais que de fientes sur sa tête !!


***
Photos : Mélusine et Michel
Aby et Jérôme

lundi 25 octobre 2010

Cueillette



 
Savez-vous que dans le Mentonnais,
pour trouver des champignons,
on doit mettre sa veste à l'envers ?


***
Photo : Mélusine


samedi 23 octobre 2010

Compagnons



 
En Gascogne, quand on a cueilli un champignon,
on récite cette formulette :

Champignon, petit champignon,
Fais-moi trouver ton compagnon.

Et ici, c'est plutôt réussi, non ?


***
Photo : Mélusine


mardi 19 octobre 2010

Porte dérobée



 
Qui n'a jamais eu l'envie de voir
 ce qui se passait derrière une porte fermée ?

Celle-ci conduit à l'arrière du château de Bayon 

(dont photos ci-après) 
et n'a aucun style avec le château lui-même.
Toutefois, il en existait déjà un en 1172

 et s'il a été ensuite détruit,
 les portes ont subsisté jusqu'en 1824, 
date à laquelle elles figurent encore sur un plan cadastral.
 Peut-être est-ce l'une d'elles ?

***
Photo : Mélusine




jeudi 14 octobre 2010

Passeront ? Passeront pas ?



A la limite, le seul écologiste irréprochable
est celui qui met tout en œuvre 
pour mourir 
sans laisser la moindre trace de son passage sur Terre. 

***
Didier Nordon 
Extrait de Des cailloux dans les choses sûres

***
Photos : Aby
à Colmar






mercredi 13 octobre 2010

Et ça rutile !!



 
La voiture est étrange  :
à la fois comme une petite maison

 et comme un vaisseau sidéral 


***
Philippe Delerm 
Extrait de La Première gorgée de bière

***
Photo : Aby


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...