vendredi 5 février 2010

La Mosaïque de Jonvelle (Haute-Saône)



En 1968, Émile Descourvières, curé de Jonvelle,
découvre le site d'une villa gallo-romaine.
Ses premiers travaux mettent au jour,
d'abord une belle mosaïque polychrome,
puis l'ensemble des bains
accolés à la partie résidentielle du maître du domaine.
L'aile thermale étonne
par son remarquable état de conservation et,
aussi, par l'emploi d'un subtil mélange de solutions
mêlant classicisme et originalité.
Ainsi, le décor de la mosaïque centrale,
d'époque antonine,
comporte-t-il cratères et fleurons,
éléments courants, associés avec des poissons (truites et chevesnes)
et même des sandales, motif insolite, inusité en Gaule.
Mais le caractère singulier du balneum ne s'arrête pas au décor :
des solutions techniques originales ont été adoptées :
un bassin de décantation spécifique
a été ajouté au dispositif habituel d'alimentation,
pour remédier à la dureté excessive de l'eau.
De même, on s'étonnera de trouver une salle du bain froid (frigidarium)
jouxtant la salle des bains chauds (caldarium) ;
ici, la salle tiède de transition a été délibérément omise !

***
Photo : Mélusine

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...