mardi 30 novembre 2010

Mésange





L'amour ne se conclut pas, comme un marché.
L'amour, c'est un oiseau.
Imprévisible, fantasque.
Fragile aussi, et périssable;
Et cet oiseau pourtant, d'un seul battement d'ailes, 
allège nos existences de tout le poids de l'absurdité..

 ***
Louise Malheux-Forcier
Extraits de "paroles et musique"

***
Photo : Aby





Son blog : http://gallaby.blogspot.com/






LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...